(c)2005 Deluxe-Menu.com

 

 

Conditions d’entrée au Costa Rica

pour tous les étrangers

 

 

Le Costa Rica n’attend plus que vous!

 

 

Tous les étrangers doivent pour entrer au Costa Rica :

 

1. Avoir un passeport en cours de validité. Le temps de validité est indiqué selon la nationalité. Par exemple, pour les citoyens de l’UE, la validité minimum du passeport lors de l’entrée au Costa Rica devra être au moins de trois mois. Pour les autres nationalités veuillez consulter la section : Vous avez besoin de visa?  

 

2. Le Costa Rica n’exige pas de passeport biométrique. Néanmoins, si vous transitez par un autre pays avant d’arriver au Costa Rica, veuillez vous renseigner auprès du Consulat du pays concerné, afin de connaitre leurs exigences en la matière

 

3. Avoir un visa dans le cas où vous en auriez besoin. Veuillez consulter la section Vous avez besoin de visa ? Un citoyen de nationalité Française peut se rendre au Costa Rica en tant que touriste pour une durée inférieure à 90 jours sans visa.

 

4. Le billet de retour ou de continuité de voyage vers un pays tiers. 

 

5. Avoir un montant minimum de 500 dollars US soit en liquide ou soit avec une carte de crédit.      

 

6. Formulaires Sanitaires Grippe H1N1 : Les autorités sanitaires du Costa Rica viennent d’annoncer la mise en place de nouvelles mesures de prévention dont l’obligation de remplir un formulaire sanitaire au départ ou à l’arrivée du Costa Rica.

 

Formulaires sanitaires

Espagnol

Anglais

 

7. Présenter le Certificat international contre la fièvre jaune si vous avez séjourné dans l’un des pays à risque mentionnés dans la liste indiquée ci-dessous, que vous soyez de nationalité française ou non. Néanmoins ne devront pas présenter le Certificat International contre la fièvre jaune : 

 

*      Les personnes qui « dans leur trajectoire vers le Costa Rica ont effectué un transit par les pays à risque, dans les aéroports, les ports et les postes inter frontaliers des pays à risque ».

*      Les voyageurs qui « bien qu’ils aient été dans des pays à risque, avant d’entrer dans le territoire national, ont été au moins six jours dans un pays qui n’est pas à risque et n’ont pendant cette période pas contracté de fièvre».

*      Les personnes de moins de neuf ans.

*      Les personnes ayant une forte allergie au l’œuf.

*      Les personnes atteintes d'immunosuppression (l'immunosuppression est la suppression médicale du système immunitaire).

*      Les personnes ayant une maladie du thymus ou l’ayant été (le thymus est une glande qui est un des contrôles du système immunitaire de l’organisme).

*      Les personnes de plus de soixante ans.

*      Les femmes enceintes.

*      Les femmes qui allaitent.

*      Les personnes avec des antécédents familiaux défavorables à la vaccination contre la fièvre jaune.

*      Les personnes avec une hypersensibilité à la gélatine.

*      Les personnes avec une infection asymptomatique avec le VIH, avec la vérification par un laboratoire de l’adéquate fonction du système immunitaire.

 

Il faut indiquer que par rapport à la fièvre Jaune, le Costa Rica n’est pas touché par cette maladie depuis les années 50. Les mesures de précautions sont exigées par le Ministère de la Santé afin d’éviter une introduction de cette maladie au Costa Rica.

 

Le certificat médical doit être présenté au moment d’entrer au Costa Rica et celui-ci devra être certifié par l’autorité sanitaire nationale du pays de provenance.

 

Il faut mentionner que le dit certificat est valable à partir du 10ème jour après la vaccination qui le crédite, de plus il devra être exigé à toute personne qui entre dans le pays, de manière transitoire ou permanente.

 

Le certificat international n’est pas exigé en raison de la nationalité mais en raison de la provenance de ce pays à risque. 

 

 

Zones géographiques à risque :

-       Afrique Subsaharienne (Angola, Bénin, Burkina Faso, Cameroun, République Démocratique du Congo, Gabon, Gambie, Guinée, Libéria, Nigeria, Sierra Léon et Soudan)

-       Amérique du Sud (Bolivie, Brésil, Colombie, Equateur, Pérou et Venezuela)

-       Les Caraïbes (Guyane Française)

 

 

LA SANTE AU COSTA RICA

 

Le Costa Rica est un pays de 51.000km², comptant 4 millions 400 000 habitants, avec une densité de 86,1 habitant au km² répartis sur les sept provinces.

Ce pays a réussi à se placer parmi les pays d’Amérique Latine affichant le taux de développement humain le plus élevé.

 

La Caisse Costaricienne de Sécurité Sociale (CCSS) est une institution de service public ayant permis d’importantes avancées en matière de santé, de retraites et de sécurité sociale. Cette institution assure la couverture et les prestations de services intégraux de santé par le biais d’assurances de deux types :

§ Assurance de couverture générale, avec un service couvrant 100% de la population.

§ Assurance de couverture contributive, avec 86,8% d’assurés.

Le Costa Rica est le pays d’Amérique Latine ayant l’espérance de vie la plus élevée: 79 ans; ainsi qu’un des pays ayant le taux de mortalité le plus bas : 3.81/1000. De grands progrès ont également été faits en matière de prévention et de contrôle prénatal.

 

Bilan sanitaire

 

Indicateur

Taux

Hommes

Femmes

Espérance de vie

79 ans

76,6 ans

81,6 ans

Accroissement naturel

 12,53

 

 

Taux de natalité

16,34/1000 habitants

51,23%

48,77%

Taux de fécondité pour 1000

1,91/1000

 

 

Taux de reproduction

0,932 par femme

 

 

Taux de mortalité générale pour 1000

3,81/1000

4,3/1000

3,28/1000

Taux de mortalité infantile pour 1000

10,05/1000

11,13/1000

8,91/1000

Taux de mortalité maternelle pour          10 000

1,91/10.000

 

 

 

 

 

 

Source : www.netsalud.sa.cr, données de 2007

 

 

Concernant la Grippe H1N1, les autorités sanitaires du Costa Rica suivent les recommandations établies par  l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS), par rapport à la Grippe H1N1. L’investissement qu’a réalisé le Costa Rica depuis des décennies dans le secteur de la santé lui a permis de développer une infrastructure hospitalière et un système de santé qualifiés comme l’un des plus avancés en Amérique Latine.

 

Aujourd’hui le pays est capable de mettre en place les politiques de prévention et de contrôles adéquats par rapport à ce virus mondial.  Le pays a des centres de santé pour traiter les possibles cas dans le territoire national. La Caisse Costaricaine d'Assurance Sociale (CCSS) et le Ministère de la Santé ont acquis 35 mille doses contre l'influenza porcine. L’Aéroport International du Costa Rica a activé un protocole de sécurité pour touristes présentant des symptômes associés au H1N1. L'aéroport dispose l'équipement nécessaire pour l'attention primaire à travers un poste de la croix rouge. Tout le personnel de lignes aériennes, migration, administration aéroportuaire et d'autres organismes en rapport avec l'opération de l'arrivée de touristes ont reçu une formation de la part du Ministère de la Santé.

 

Si vous souhaitez plus d’informations sur le sujet, veuillez visiter les sites internet suivants :

Ministerio de la Salud de Costa Rica : www.ministeriodesalud.go.cr

Organisation Mondiale de la Santé : http://www.who.int/csr/disease/swineflu/fr/index.html

 

 

Hermes Soluciones de Internet